Demande d’enregistrement pour une ICPE à Champlan (91160)

Demande d’enregistrement pour une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) par la société Investisud à Champlan (91160)

Cette consultation va faire l’objet d’un avis du Conseil Municipal de Saulx les Chartreux ce jeudi 30 septembre 2021

Accéder au dossier

Du lundi 6 septembre au samedi 2 octobre 2021 inclus

De quoi s’agit-il ? La société Investisud, implantée sur la zone industrielle La Vigne aux Loups, souhaite démolir et reconstruire un bâtiment de stockage répondant aux normes constructives actuelles et permettant d’entreposer l’ensemble des produits de l’enseigne Frères Tang tel que des produits surgelés, frais ou sec.

Après avis du conseil municipal des communes concernées, consultation du public et instruction du dossier par l’inspection des installations classées, l’enregistrement peut être prononcé par le préfet par arrêté préfectoral, après éventuellement avis du conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST)

Ce que nous avons noté dans ce dossier de présentation de 277 pages (Extrait des CAPACITÉS TECHNIQUES page 26) :

…Afin de limiter la consommation énergétique du bâtiment, des techniques innovantes seront mises en place au niveau du local groupe froid. Ces techniques se traduiront notamment par le fonctionnement du groupe froid en cascade CO2/NH3. Cette technologie permet à la fois d’utiliser les avantages présenter par le CO2 (utilisation pour les températures négatives, faibles impacts environnementaux) en limitant les besoins énergétiques pour liquéfier le CO2 via l’utilisation d’un circuit ammoniac. Cette utilisation d’ammoniac en circuit secondaire permet de limiter la capacité d’ammoniac dans l’installation réduisant de ce fait les risques induits par ce fluide. En effet, la capacité d’ammoniac sera inférieure à 150 kg.

Le groupe froid installé permettra également de réutiliser la chaleur générée au sein du local et de la réutiliser au niveau :

  • du chauffage au sol sous le dallage de la chambre froide négative et de la « gare » négative (zone de stockage en masse en attente d’expédition),
  • du dégivrage par gaz chaud des évaporateurs négatifs,
  • du chauffage au sol des locaux sociaux et des bureaux par boucle au sol basse température,
  • du chauffage des aérothermes (circuit eau chaude) de l’entrepôt (maintien hors gel),
  • des blocs sanitaires avec la préchauffe d’eau chaude.

Ces dispositifs sont des investissements conséquents néanmoins ils permettent :

  • de limiter l’impact énergétique de l’exploitation d’un bâtiment logistique dont une partie fonctionne en température négative (partie énergivore), réduisant par conséquent les charges financières liées à l’exploitation du bâtiment sur le long terme,
  • de favoriser l’emploi de fluides frigorigènes « naturels » en lieu et place de fluide frigorigène à base de HFC participant fortement à la production de gaz à effet de serre. Cela permet également de disposer d’une installation pérenne sur le long terme au regard des évolutions régulières sur les fluides HFC,
  • de limiter les risques induits par les fluides frigorigènes (limitation de la charge d’ammoniac),

En outre, le bâtiment sera également équipé de panneaux photovoltaïques en toiture ce qui limitera d’autant plus l’impact énergétique de l’exploitation du bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *